Poésie

Marthine Lestrade

Je ne me souviens plus de ce temps ou je t'ai aimé passionnément, pensant à chaque instant à l'agenda de nos rendez-vous.

Je ne me souviens plus de nos partages amicaux, de nos jeux heureux ou malheureux.
Je ne me souviens plus du manque de sagesse, s'il fallait garder avec ou sans.
Je ne me souviens plus des colères soudaines, des remarques stupides, des frasques permanentes.
Je ne me souviens plus des attitudes condescendantes, des éclats de rire, de nos débats et même de ta voix.
Et pourtant, je me languis de toi, malgré ton Vingt et un, ton Petit ou ton Excuse, tu t'es laissé surprendre par un Dix-neuf qui s'appelle Covid.
Malgré toutes ces dérives, capable du pire comme du meilleur, nous nous retrouverons un jour, nos regards échangés, la douceur de tes cartes, la sagesse de ton chien et nous savourerons cette présence intense dont nous avons deviné ton nom TAROT
Poétiquement vôtre,
 
Mais, après la poésie, la réalité,
Nous attendions les dernières mesures, espérant vous annoncer de bonnes nouvelles, mais hélas, les salles ne seront pas réouvertes avant le mois de septembre, si tout va bien ?...
Aussi, nous sommes dans l'obligation d'annuler le concours du 23 août.
Peut-être pourrons nous être présent au forum des associations le samedi 5 septembre, s'il est maintenu.
Pour le reste, dès que nous aurons du nouveau, nous vous en informerons.
Je ne peux que vous souhaiter de jouer en famille, entre amis en respectant bien sûr, les normes sanitaires.
Prenez soin de vous, et j'espère à bientôt.
 
Marthine Lestrade

Page 12 sur 17